La participation citoyenne


participation citoyenne

En quoi consiste le dispositif ?
Le dispositif de participation citoyenne est élaboré dans le but de lutter contre les cambriolages et les agressions. L'objectif est de se protéger les uns les autres. Le dispositif est basé sur le principe du volontariat des habitants. Des référents de quartiers bénévoles signalent des comportements et des évènements suspects ou inhabituels dans les habitations ou sur la voie publique de leur quartier afin de renseigner rapidement les forces de sécurité.
 

Quel est le but ?
Le but du dispositif est de former un maillage de personnes volontaires dans l'ensemble des quartiers afin d'assurer une vigilance passive dans le respect de la vie privée des concitoyens, en observant des déplacements ou comportements suspects, et ainsi contribuer à faire baisser les actes de cambriolages, actes de délinquances ou agressions. L'idée est de se protéger mutuellement. Le dispositif permettra également d'apporter de l'aide aux personnes âgées en cas de besoin.

Comment cela fonctionne-t-il ?
Lorqu'un bénévole remarque un fait suspect ou sortant de l'ordinaire, il prévient par tout moyen dont il dispose la gendarmerie nationale ou la police municipale. Il communique alors ses éléments, plaque d'immatriculation, signe distinctif de l'individu, voisin ou habitation concernée, coordonnées des témoins... Le rôle des référents de quartier est d'observer et de recueillir des informations ou renseignements. Ils ne se substituent pas aux forces de sécurité. La participation citoyenne permet à chaque quartier de se mobiliser de façon citoyenne pour la sécurité publique et ainsi renforcer le lien social.

Modalités d'inscription
Cliquez ici pour une inscription par mail.

Police municipale : 02 48 23 50 10

Plan Vigipirate

Publié le 18 mai 2020 (Rappel de la Préfecture du Cher, Covid-19)

Plan Vigipirate

logo vigipirateLa posture Vigipirate "Automne hiver 2019 - Printemps 2020" est prolongée jusqu'à nouvel ordre. Pour mémoire, l'ensemble du territoire est maintenu au niveau "sécurité renforcée - risque attentat" et les mesures de la posture demeurent :

- la sécurité des transports publics de personnes
- la sécurité des espaces de commerce et des lieux de rassemblement
- la sécurité des bâtiments publics, notamment les établissements de santé, médico-sociaux et sociaux et les sites de production, de stockage et de distribution des produits de santé.

Cette posture peut néanmoins faire l'objet d'une adaptation en fonction des évolutions de la sortie de crise COVID-19 ou d'évolution significative de la menace. En effet, la menace terroriste sur le territoire national demeure élevée dans ce contexte de crise sanitaire. Les files d'attentes sur la voie publique résultant des mesures de distanciation sociale peuvent constituer des cibles. Le déconfinement peut également agir comme un élement déclencheur du passage à l'acte de la part d'individus instables.

La menace CYBER est toujours prégnante: à titre d'exemple, la région Grand Est, la mairie de Marseille et la métropole Aix-Marseille-Provence ont fait l'objet de cyberattaques le 14 février 2020 dernier.

Liens utiles
Préfecture du Cher
Gouvernement : plan Vigipirate

Vidéoprotection

La vidéoprotection présente à Saint-Florent-sur-Cher

Les incivilités dans les lieux publics et dégradations observées sur les bâtiments municipaux sont en forte augmentation ces dernières années. L’impact financier de ces actes croissants a confirmé la volonté du Maire de Saint-Florent-sur-Cher d’installer un système de vidéoprotection sur la commune. Il en a confié l’étude à son adjoint à la sécurité, Jacques Lambert.

Le partenariat police municipale et gendarmerie a permis d’identifier 17 sites qui sont placés sous vidéoprotection. Il se situent en partie sur l’axe routier traversant la commune (RN151) aux abords des commerces et des bâtiments communaux dont les écoles et le pôle enfance. Ce dispositif a reçu la validation de Madame Le Préfet qui en a autorisé la réalisation.

Le fonctionnement du système de vidéoprotection est strictement encadré par la loi afin que l’objectif de sécurité publique se concilie avec le respect des libertés publiques et individuelles. La vidéoprotection est gérée par les agents de la police municipale habilités a visionné les images sous la responsabilité du Maire et, par délégation, de Jacques Lambert. Cependant, contrairement à la vidéosurveillance, il n’y a pas de personnel en veille permanente au poste de contrôle. À moins d’une demande expresse de la gendarmerie, les images sont enregistrées pour une durée de quinze jours. Elles serviront, sur réquisition, à étayer des dossiers délictueux.

Par cette installation, la municipalité de Saint-Florent-sur-Cher affirme sa volonté d’assurer, essentiellement, la protection du domaine privé municipal -et par extension les commerces florentais- avec la mise en fonction de la vidéoprotection d’ici fin 2019.

Lieux d'implantation des caméras de vidéoprotection

1 Entrée de ville côté Issoudun, RN151 - route d’Issoudun
2 École maternelle Rive Gauche, RN151 – avenue Jean Jaurès
3 Commerces, Intersection RD27 et RN151
4 Pharmacie, Intersection RD35 et RN151
5 Place de la République, Place de la République
6 La Poste, Intersection rue Victor Hugo et RN151
7 Banques, Intersection rue Paul Vaillant-Couturier et RN151
8 Centre culturel Louis-Aragon, Intersection rue Henri Aubrun et RN151
9 Bricomarché Intersection rue jean Moulin et RN151
10 Supermarché Carrefour, Intersection rue Marcel Lafleur et RN151
11 Centre commercial du Breuil, Intersection rue de Berry et RN151
12 ZAC de la Vigonnière, Intersection rue Fernand Léger et RN151
13 Entrée de ville côté Bourges, Rond-point de la Vigonnière
14 École Beauséjour, Rue Lavoisier
15 Groupe scolaire Dézelot, Intersection rues Jules Ferry et Charles Migraine
16 Pôle enfance, Intersection rues Jules Ferry et Henri Aubrun
17 Police municipale, Rue François Pavillard

Démarchage

demarchageUne entreprise ou un organisme souhaitant démarcher sur la commune de Saint-Florent-sur-Cher doit se faire connaître auprès de la mairie pour signaler son action. Si vous êtes démarché(e), vous avez la possibilité d'appeler la mairie 02 48 23 50 01 ou la police municipale 02 48 23 50 10 afin de vous faire confirmer que le démarcheur est bien en règle. 

Seuls la police municipale et les agents recenseurs au moment du recensement de la population sont diligentés par la mairie.

Nuisances

nuisance bruitBruits du voisinage
Les bruits ne doivent pas porter atteinte à la tranquillité du voisinage. Que ce soit dans les endroits publics ou privés, ils sont considérés comme gênants par leur intensité, leur durée ou leur répétition. Ils peuvent être de différentes natures : conversations à voix forte, jeux bruyants pratiqués dans des locaux inadaptés, pratique d’un instrument de musique, diffusion de son et de musique, cris d'animaux répétitifs, etc.

Ne sont notamment pas inclus dans les bruits de voisinage :

  • les bruits des infrastructures routières et des véhicules y circulant,
  • ceux issus des installations classées,
  • ceux émis sur la voie publique,
  • ceux engendrés par des équipements individuels ou collectifs du bâtiment (ventilation, ascenseur, chaudière, etc.) ou dus à un défaut d'isolation entre les logements.

L'arrêté préfectoral n° 2011-1-1573 du 15/11/11 précise que des travaux de rénovation temporaires, de bricolage ou de jardinage peuvent être effectués dans les créneaux horaires suivants : 
De  8h30 à 12h00 et de 14h00 à 19h30 du lundi au samedi
De  9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 le samedi 
De 10h00 à 12h00 le dimanche et les jours fériés.

elegageÉlagages
L'article 671 du code civil précise les distances de plantation :

Arbres, arbustes ou haies dont la hauteur est supérieur à 2 m doivent être plantés au minimum à 2 m de la ligne séparative des propriétés ;
Arbres, arbustes ou haies dont la hauteur est inférieure à 2 m doivent être plantés au minimum à 0,50 m de la ligne séparative des propriétés.

Vous ne pouvez couper vous-même les branches surplombant un terrain voisin. Mais vous pouvez contraindre votre voisin à les couper ou les faire couper. Par contre, vous pouvez couper les racines, ronces ou brindilles qui empiètent sur votre terrain. Attention à ne pas causer de préjudice à la plantation ! (article 673 du code civil).

Feuilles
Pour un arbre planté à plus de 2 mètres de votre limite séparative, les feuilles mortes qui s’accumulent sur votre propriété sont un inconvénient normal de voisinage.feuille
Pour un arbre planté à plus de de 2 mètres votre limite séparative, vous pouvez exiger que les plantations soient étêtées ou élaguées de façon plus régulière. Vous pouvez également exiger qu’elles soient arrachées ou réduites à hauteur égale. Dans tous les cas, le propriétaire des arbres est responsable et sa responsabilité peut être engagée articles (1382 à 1384 du code civil).

Barbecues
L’usage d’un barbecue n’est pas réglementé par arrêté municipal sur la commune. Cependant, il faut veiller à ne pas créer de troubles de voisinage. En général, l’utilisation d’un barbecue n’est voisinage barbecuepas considérée comme un trouble anormal du voisinage, puisqu’elle est souvent épisodique et dépend notamment de la météorologie.Toutefois, son usage ne doit pas causer de dommages à la propriété voisine comme par exemple le noircissement de la façade par la fumée ou par la projection de cendres. 

Si votre habitation est un appartement ou une maison situés en lotissement, vérifier le règlement de copropriété, s’il est existant, car il peut encadrer l’usage d’un barbecue. 

Recours
Toute personne dispose de moyens d'action pour remédier à une nuisance qu'elle estime subir :

  • se rapprocher du syndic de son immeuble, chargé de veiller au respect des règles au sein de la copropriété, notamment si le règlement de copropriété comporte des clauses sur le bruit.
  • se rendre à la Maison de Justice et du Droit de Vierzon pour obtenir des conseils juridiques.
  • consulter le site du Barreau de Bourges pour toute information sur l’accès au Droit
  • saisir en ligne le conciliateur de la circonscription (coordonnées également disponibles en mairie 02 48 23 50 00). Il est compétent pour traiter les litiges qui opposent deux personnes (troubles de voisinage, problèmes de copropriété, nuisances …). 
  • saisir, si vous estimez que votre requête est fondée, le juge compétent selon les préconisations de l’avocat lors de la consultation gratuite. Les coordonnées des juridictions figurent sur le site du ministère de la justice.