BF Amenagementduterritoire

 

C'est l'hécatombe !
Alors, la mort dans l'âme...

En France, les conditions climatiques extrêmes observées chaque année depuis 2016 ont engendré de multiples crises sanitaires sur les arbres. La sécheresse qui perdure depuis 2 ans, au plan national et particulièrement dans le Cher, fragilise les arbres. Par manque d'eau et avec les fortes chaleurs, la résistance des espèces est mise à rude épreuve. Les arbres s'appauvrissent. Les parasites, insectes et champignons en profitent pour coloniser ces végétaux affaiblis, malades, provoquant de sérieux dépérissements voire dépeuplements.

Beaucoup d'espèces sont gravement touchées. La sécheresse vient à bout des hêtres très demandeurs d'eau. Les attaques de scolytes font mourir massivement les résineux et les bouleaux. Ces insectes se développent à la faveur des températures douces. Ils creusent des galeries sous l'écorce empêchant la sève de circuler. On assiste à une véritable hécatombe !

Qu'ils soient jeunes ou centenaires, les arbres de Saint-Florent-sur-Cher n'échappent pas à cette conjonction de calamités. Les plus visibles sont peut-être les sapins auxquels la chaleur a asséné son coup de grâce en les affublant d'une bien triste couleur rousse. Il en va tout autant d'arbres malades, comme certains du parc du Château par exemple, dont les branches ne portent plus feuille. C'est avec beaucoup de tristesse et la mort dans l'âme que le service espaces verts de la Ville se résigne à abattre ces majestueux témoins du temps passé, cette force tranquille, cette ressource naturelle qui oxygène nos vies.

Le chêne, essence phare de notre territoire, est réputé solide. Cependant, quand il subit des stress importants, on n'en voit pas immédiatement les impacts. Plusieurs années sont nécessaires pour les observer. Alors quoi faire dans l'immédiat avant que cette végétation toute entière ne devienne moribonde ? Si ce n'est souhaiter qu'il pleuve, et qu'il pleuve encore.